• Laheedjah Tikidanke

Nobody



Le guilty pleasure du mois.


Hutch Mansell est le prototype du mec à qui tu dirais bonjour sans t’arrêter devant le distributeur de café de ta boîte, tellement le cancer du "métro-boulot-dodo" aurait sclérosé son charisme et fini par faire de lui un homme somptueusement transparent.


Jusqu’à ce qu’une agression au sein de sa maison révèle qui il est VRAIMENT.


Bourru comme jamais, « Nobody » est le genre de film de boule au scénario « Direct-To-DVD » aussi péteur de briques qu’une porte ouverte en plein désert, et dans lequel un Steven Seagal à postiche obscure ou un ancien Bruce Willis au pire de sa carrière auraient plus légitimement leur place.


Sauf que là on parle de BOB ODENKIRK, l’inattendu tous terrains par excellence. Et la claque, au-delà d’un récit 50 000 fois vu ailleurs, s’avère cette fois délicieuse, RIEN QUE POUR LA PRESENCE DE CE MEC ET SON JEU DE TRAITRE.


Pour une bonne petite déconnexion de ce petit monde de merde où, même une fois en rêve, reprendre les pleins pouvoirs de ta vie en faisant du SALE redevient possible.


PS : J'ADORE l'affiche.

A l'affiche
Posts récents