• Laheedjah Tikidanke

Le Serpent



Dernier né de l'écurie Netflix et de la BBC, c'était vraiment pas gagné avant que j'accroche à cette mini série de 8 épisodes (et que j'ai été tentée de stopper en cours de route tellement elle m'a d'abord gavée), qui s'inspire de l'histoire de Charles Sobhraj, tueur en série français des 70's dont le terrain de jeu s'étendait de la Thaïlande au Népal en piochant ses victimes au sein de la communauté hippie.


D'abord (trop) long à la détente et truffé de flash-backs en rafale - tout ce que j'aime , c'est à partir de la seconde moitié de la série que le récit (plus centré sur la traque internationale de l'individu par un diplomate néerlandais ultra chevronné) a véritablement commencé à susciter mon intérêt.


Contente de ne pas avoir mis un stop prématuré à cette série, surtout pour le plaisir de revoir Tahar Rahim à l'œuvre sur mon écran, qui m'avait déjà tuée dans l'inoubliable "Un Prophète" de Jacques Audiard en 2009.


Rahim (qui déchire quand même pas mal en version 70's avec ses verres fumés et ses chemises blanches) prouve une fois de plus l'étendue de son talent, même si sa froideur monumentale qui m'a d'abord agacée, a bien fini par m'obliger à m'avouer vaincue devant la puissante mégalomanie de son personnage.


Avec un peu de patience, je recommande.


Actuellement sur Netflix si ça vous parle.


PS : J'ai un VRAI problème avec les looks des gars des 70's au cinéma ;-)

A l'affiche
Posts récents