MERCI Sylvester.



L’idée nous a forcément traversé l'esprit à la fin de chaque nouvel épisode, mais sans vraiment se dire qu’un jour ça finirait par arriver. Mais pourtant voilà.


Rocky, c’est terminé.


Sylvester Stallone, 72 ans, raccroche définitivement les gants.


D’aucuns diront « tant mieux », d’autres comme moi, la gueule chauffée par des larmes qui sont plus très loin de me troubler la vue pour écrire, prendront ça avec philosophie mais surtout une immense tristesse.


Pas loin de 40 ans que tu fais partie de ma vie, à tel point que pour moi, Rocky Balboa, c’est quelqu’un qui existe vraiment. À travers Stallone, sous les traits de ce boxeur sans le sou, parti de rien et en qui une seule femme a cru depuis ses tout débuts, c’est surtout l’histoire d’une gueule cassée affublée d’une âme de gosse qui n’a tout simplement JAMAIS BAISSÉ LES BRAS. Rocky, c’est Stallone. Stallone, c’est Rocky.


Et Stallone, quoi qu’on en dise, qu’on aura souvent cru fini et qui se sera souvent relevé de ses cendres, aura marqué les cœurs et les esprits à travers cette saga qui, en dépit de ses 40 ans d’existence, parvient encore aujourd’hui à mettre à l’épreuve autant mon rythme cardiaque, que tout ce putain de tourbillon d’émotions qui m’animent à chaque fois qu’il m’apparaît à l’écran.


J’ai beau explorer toute l’étendue des folies que j’ai pu faire pour l’amour du 7ème Art, Rocky reste bel et bien et de loin la seule saga pour laquelle j’ai pu sacrifier et sacrifierai encore d’autres nuits entières pour la revoir. Parce que j’ai tout simplement grandi avec ce mec, et pris des rides avec lui.


C’est à ce titre qu’il faut savoir être reconnaissant du travail que peut vous livrer un comédien, lorsqu’il parvient à donner vie à un personnage à une dimension telle que celui-ci finit par devenir partie intégrante de votre vie. C’est mon cas depuis l’âge de 8 ans, et ça le sera longtemps encore concernant Rocky.


Mais tu quittes l’aventure l’âme en paix : CREED a déjà prouvé à quel point il était salement digne de toi, et je le lâcherai pas, puisqu’il est tout simplement TA PLUS PARFAITE CONTINUITÉ.


Certains comprendront, d’autres sûrement se moqueront, mais là, tout de suite, honnêtement… j’en ai TELLEMENT rien à foutre de ce que les gens pensent.


… Tu vas juste SALEMENT ME MANQUER.


Pour tout ça, MERCI SYLVESTER.

A l'affiche
Posts récents
Archives
SUIVEZ-MOI
  • Facebook Basic Square

Crédit photo : Tallojah Makandal

  • Laheedjah Tikidanke
  • Laheedjah's ART
  • Laheedjah Tikidanke Art