“Snowden” - La faiblesse de trop d'Oliver Stone

Après le très révoltant « W » sur l’ancien président Bush fils, je m’étais pratiquement juré de ne plus lâcher une pupille sur une quelconque filmographie future d’Oliver Stone à compter du bordel insupportable qu’il venait de me pondre, tellement l’intensité de sa flamme commençait dangereusement à décliner devant mes yeux. Juste avant ce biopic étrange que je n’avais même pas réussi à détester, ce même Oliver Stone, dont j’avais religieusement subi les raclées visuelles tout mon adolescence durant, me rentrait déjà dans le mauvais sens du mur avec un « Alexandre » aussi kitchissime que totalement indigne de lui, indigne de sa patte cyanurée, de son irrévérence qui jusqu’ici faisait telleme

“The Birth Of A Nation” - Poétique frustration

En réponse au très pro-Ku-Klux-Klan "Naissance d'une Nation" réalisé en 1915, Nate Parker, scénariste et réalisateur afro-américain, emprunte au titre de cette œuvre à succès et aux thèses ouvertement racistes pour y livrer sa vision d'une autre Nation, via ce nouveau "Birth Of A Nation", dont il est également l'acteur principal. Pour ce faire, quoi de plus hardi que de dépeindre l’une des périodes charnière de l’histoire de la communauté afro-américaine, à travers une date : le 21 août 1831, où s’est déroulée la révolte d’esclaves la plus meurtrière de l’histoire des États-Unis d’Amérique. Deux jours durant lesquels, parmi les blancs esclavagistes du compté de Virginie, seront exécutées, sa

A l'affiche
Posts Recents
Archives
Suivez-moi
  • Facebook Basic Square

Crédit photo : Tallojah Makandal

  • Laheedjah Tikidanke
  • Laheedjah's ART
  • Laheedjah Tikidanke Art